Passer cette étape
Comment bien choisir votre piège à punaise de lit ?

Comment bien choisir votre piège à punaise de lit ?

Parmi les différents types de piège pour capturer des punaises de lit, nous recommandons les pièges mécaniques.

Les pièges mécaniques peuvent être un bon outil pour favoriser le succès de votre traitement, surtout pas un moyen unique. En effet, la littérature scientifique constate une efficacité de ces pièges dans la capture d’un pourcentage de punaises de lit. 

Piège punaise de lit : présentation des différents dispositifs

Les pièges à colle : pas toujours efficace et uniquement à but de détection

Les pièges à colle contiennent une partie adhésive qui vise à retenir les punaises de lit. Il s’agit d’une méthode de détection et pas de traitement, car ce type de dispositif ne vous débarrasse pas des punaises.

Pour être plus efficace dans la détection, les professionnels qui y ont recours en utilisent beaucoup dans toute la pièce, d’où la vente de ce type de dispositif en plusieurs exemplaires.

Une des hypothèses soulevées dans une étude (Gangloff, 2006, cité dans la thèse de Céline Morand) est que les punaises de lit n’ayant pas encore pris leur repas sont très aplaties et peuvent donc passer en dessous de ce type de piège.

Les pièges attractifs avec du CO2 et d’autres composés : très chers

Ces pièges sont réputés plus puissants que ceux qui diffusaient des phéromones. Il serait 20% plus efficace que des pièges sans CO2. Les punaises de lit sont sensibles aux émissions de CO2. Certains pièges émettant du CO2 et d’autres composés ont été testés et développés, et ont présenté des résultats très probants.

Un problème toutefois, le coût de ce type d’appareil (plus de 400€), le fait que si l’hôte reste dans la pièce infectée, les punaises risquent de préférer l’hôte car vous émettez aussi du CO2, et vous serez une proie concurrente à l’appareil, et a priori son efficacité au-delà de 30 jours serait moins grande (Anderson, 2009, cité dans la thèse de Céline Morand), défaut qui aurait été corrigé pour l’appareil CDC 3000. 

Les pièges mécaniques : bon marché et très complémentaires

C’est le type de piège le plus reconnu par les professionnels (source: thèse Céline MORAND). Ces pièges sont placés aux passages critiques pour les punaises de lit : les pieds de lit, dans l’hypothèse où des punaises ont déjà des nids en dehors de votre lit. L’appât gratuit, c’est toujours vous, émetteur de CO2.

Les punaises de lit sont contraintes de passer par une pièce en plastique de la forme d’une écuelle, et qui est doublée. La surface glissante les empêche de pouvoir remonter. Au contact d’un peu de terre de diatomée que vous aurez déposée au fond, elles mourront de dessication. Ces pièges sont bon marché, et efficaces. 

Les pièges mécaniques, une utilité avant, pendant et après le traitement.

Après ou en cas de doute: pour de la détection

Une autre raison pourrait être un doute sur l’existence ou non de punaises de lit. Vous pensez avoir des morsures mais vous ne savez pas si cela est lié à votre dernier voyage et si vous en avez ramené chez vous. Ce dispositif peut être aussi préventivement très utile si vous vous trouvez dans un lieu où vous suspectez une infestation possible venant de tiers, un immeuble par exemple, ou un lit dans une chambre partagée. 

Avant, pour enrayer leur développement avant traitement et mieux les localiser

Dans plus de la moitié des cas, les punaises de lit sont localisées dans la zone de lit (tête de lit, sommier, matelas…). En plaçant ce type de dispositif sur chacun des pieds de lit, vous serez en mesure de prévenir la croissance des punaises de lit qui feraient déjà parti d’un nid situé en dehors du lit, et pour les punaises situées dans le lit tentées d’essaimer en dehors, ce serait un moyen d’enrayer leur développement. S’il arrive que des punaises de lit “tombent”, c’est plutôt accidentel. La puce de lit est rampante et préférera faire un trajet par le point de passage piégé. 

Pendant, pour une protection immédiate après traitement

Pour cela, vous avez déjà traité votre sommier avec un nettoyant vapeur, isolé votre matelas avec une housse de protection ou bien traité celle-ci avec le nettoyant vapeur, et traité à plus de 60° tout votre linge de lit. Si c’est le cas, le fait de disposer ces pièges à chacun des pieds de lit devrait “protéger” votre lit. Un contact de la housse de lit ou de la couette avec le sol pourrait réduire à néant tous ces efforts. 

Piège à puces : les modèles recommandés 

Les pré-requis

Pour une protection efficace, il faut avoir traité le lit (cf plus haut), sinon le piège mécanique sera un outil de détection ou de frein au développement et non pas une véritable protection. De plus, les points de passage doivent vraiment l’être : pas de housse en contact avec le sol, de meuble qui touche le lit…Le succès du piège mécanique repose également sur son appât : vous-même. Sans émission de CO2, les punaises de lit n’auront pas de stimulation pour sortir de leurs nids et traverser ces points de passage. L’efficacité du dispositif est donc quasi-nulle si vous quittez votre logement et laissez ces pièges en place.

Les modèles de pièges mécaniques qui sont reconnus scientifiquement : la forme doublée

Le modèle cité dans la thèse de Céline Morand est un modèle déposé Climbup, fabriqué aux Etats-Unis. Depuis, il en existe d’autres, moins chers et avec quelques différences. Il ne faut pas prendre en compte certains commentaires sur certains produits car les notes viennent de personnes n’ayant pas compris l’usage de ce type de dispositif.

Le Climbup

C’est le modèle cité dans la littérature et reconnu depuis plusieurs années, fabriqué aux Etats-Unis. C'est le premier modèle cité et salué par les professionnels et la littérature scientifique

piege-punaise-de-lit-climbup

Le Niapoc

Il s’agit d’un modèle concurrent moins cher. En relisant les commentaires négatifs, il est possible de comprendre que les personnes attendaient que ce dispositif règle le problème des punaises de lit, ce qui n’est pas le cas. Nous le recommandons donc comme alternative.

punaise-de-lit-piege

 

Vous savez maintenant que le piège mécanique peut être un excellent accompagnateur d’un traitement anti-punaise, fournissant des informations importantes sur la localisation des punaises de lit, la réussite ou non du traitement et offrant une protection si tout votre lit a bien été traité.

Vous voulez en savoir plus ?

Article suivant Comment bien choisir votre housse anti-punaise de lit ?

Vous avez une question ? Votre réponse en 24h !

* Champs requis