Passer cette étape
L'invasion des punaises de lit : un véritable futur sujet de santé public ?

L'invasion des punaises de lit : un véritable futur sujet de santé public ?

Invasion de punaises de lit: les informations recueillies avec différentes sources confirment bien l’hypothèse d’une explosion.

Record historique battu des recherches sur les punaises de lit dans Google

Le nombre de recherches sur les punaises de lit dans le moteur de recherche de Google fournit des informations intéressantes sur la croissance de l'intérêt pour ce sujet auprès des internautes. C’est maintenant chose faite, le record du nombre de recherches sur Google sur les punaises de lit a été battu en juillet 2019, en progression de près de +50% par rapport à 2018, et près de + 181 % par rapport à la moyenne des trois mois de 2017 !

punaise-de-lit-santé-publique-croissance-exponentielle

Selon les spécialistes en désinsectisation, le nombre de sites d’infestations depuis 2016/2017 aurait doublé en 2019

Ce chiffre de croissance des requêtes de +181 % (près du double donc), et à mettre en lumière avec les déclarations du porte-parole M. Stéphane BRAS de la CS3D, chambre syndicale des agences spécialisées en désinfection, dératisation et désinsectisation (CS3D) et donc en charge du traitement de punaises de lit,, a annoncé que le nombre de sites infestés était estimé en 2016 - 2017 à 200 000, et qu’il l’était maintenant en 2019 à 400 000.

Un sujet d’intérêt local devenu désormais national, en quelques années

En l’espace de quelques années, le sujet des punaises de lit a connu une véritable ampleur nationale, en obtenant des articles dans des quotidiens généralistes ou spécialisés d’envergure nationale. C’est ce que nous apprenons en analysant les deux premières pages des résultats de google sur les mots-clés punaises de lit entre le 1er juillet et 30 septembre des années 2016, 2017, 2018 et 2019. Ces sujets sont traités par différentes sortes de médias: Slate et le huffington post, en passant par Paris Match, Le Figaro, Le Monde, l’Express, Marianne...

punaises-de-lit-santé-publique-invasion-presse

Un écho médiatique, qui logiquement, a entraîné... un intérêt politique

XIIIe législature: un premier signal d’alarme au sujet de Saint-Jacques de Compostelle.

Les parlementaires étaient plutôt restés discrets sur ce sujet. Les premières mentions de punaises de lit interviennent lors de la XIIIe législature de 2007 - 2012, avec une première question en 2011. Le sujet de la question du député au gouvernement est un appel à une intervention pour le circuit de Saint Jacques de Compostelle, où une infestation de punaises de lit est en train de s’étendre. Le gouvernement rappelle alors, dans sa réponse, ce qu’est une punaise de lit, et qu’une sensibilisation des maires est importante et qu’il leur incombe de demander plus d’inspections des sites touristiques.

XIVe législature 2012 - 2017 : nouveau signal d’alerte et première action importante : la formation certibiocide

Une nouvelle alerte, cette fois dans les Bouches-du-Rhône et l’Île-de-France, est lancée par un député au cours de cette législature. Toutefois, un pas important est fini pour la mise à niveau de l’ensemble de la profession impliquée dans le traitement des punaises de lit: une formation certibiocide, qui va permettre notamment aux techniciens de faire un usage plus avisé des insecticides, surtout auprès des publics fragiles, personnes âgées, enfants…

XVe législature 2017 - présent : nouveau signal d’alerte et première action importante : la formation certibiocide

Cette fois, aux différents signaux d’alerte, le gouvernement répond plus sérieusement en détaillant différentes mesures prises, pour l’instant un peu légères :

  • Communication aux agences régionales de santé du guide du centre national d'expertise sur les vecteurs.
  • Évoque la possibilité d’ajouter les punaises de lit à la liste des espèces qui font l’objet de mesures de prévention et de lutte, sous réserve de validation par des experts du caractère prolifique et de son impact sur la santé publique.

Avec cette réponse du gouvernement, on aperçoit bien l’amorce d’un basculement et d’un changement de position des politiques à l’égard de cette problématique...

Une première avancée pour freiner la progression des punaises de lit : l’obligation pour le bailleur de louer un logement exempt de punaises de lit.

La loi Elan du 24 novembre 2018 a ainsi modifié la définition du logement décent dans l’article 6 de la loi du 6 juillet 1989 :  « Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites…” C’est une avancée importante pour responsabiliser les bailleurs dans la lutte contre les punaises de lit.

Un sujet pour la première fois faisant l’objet de campagne de certains partis politiques

La France insoumise s’est emparée du sujet des punaises de lit, en organisant une première campagne avec des revendications pour lutter contre les punaises de lit, avec des acteurs du logement, en appelant à un plan d’urgence. Une campagne sur Tweeter (#StopPunaisesDeLit), et sur Facebook a été animée. LFI s’est exprimée sur ce sujet avec le soutien d’associations comme Droit au Logement (DAL), l’association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV), la confédération nationale du logement (CNL) et le collectif marseillais La Cabucelle, dont l’école primaire avait été infestée de punaises de lit. Ces associations ont lancé des manifestations, des pétitions et d’autres initiatives à ce sujet.

Des futurs projets politiques en lien avec les punaises de lit

De manière inédite, LFI a même commencé à réaliser des campagnes de porte-à-porte sur les punaises de lit, afin de faire une campagne de prévention et même de désinsectisation, sur différentes villes de test.

Si la croissance des sites infestés continue, à ce rythme, nous sommes quasiment certains que ce sujet donnera lieu à une véritable politique de santé d’ici quelques années...

Vous voulez en savoir plus ?

Article précédent Punaises de lit dans la maison : quelle signification ?
Article suivant 10 lieux (surprenants) où vous pouvez attraper des punaises de lit

Vous avez une question ? Votre réponse en 24h !

* Champs requis